Installation et dépannage d’un tableau électrique à Paris

installation electrique paris

L’installation d’un tableau électrique ne s’improvise pas. C’est une tâche assez délicate qu’il ne faut pas faire soi-même. Il ne faut pas non plus la confier à des amateurs. Cette vérité est aussi valable pour le dépannage d’un tableau électrique. Le recours aux services d’une entreprise professionnelle est nécessaire afin de garantir votre sécurité et celle de vos installations. Nous intervenons à votre demande, dans tous les arrondissements de Paris.

 

Installation d’un tableau électrique

 

L’installation d’un tableau électrique doit être réalisée avec soin. Ce dispositif est la plaque tournante du réseau.Il faut préparer avec minutie son installation, sans négliger un détail. Vous devez donc connaître :

 

  • L’emplacement exact du tableau ;
  • Les éléments de composition du tableau ;
  • La norme NF C 15-100.

 

L’emplacement du tableau électrique

 

L’emplacement est très important pour la sécurité du bâtiment ou de l’appartement. Il est fortement recommandé de choisir un endroit sécurisé. Il ne doit être ni humide ni poussiéreux. Ensuite, le tableau doit être placé sur une gaine technique du logement (GTL), selon la norme NF C 15-100. Celle-ci abrite aussi le disjoncteur d’abonné, les protections anti-intrusion, le coffret de communication, les équipements domotiques. Par ailleurs, la GTL doit être placée à l’intérieur du logement ou dans un local annexe. On peut également la mettre dans un garage. Toutefois, le dispositif doit être situé près d’une entrée principale ou d’entrée annexe.

 

La norme NF C 15-100

 

La norme NF C 15-100 garantit la protection des équipements, installations électriques et personnes. Elle impose des protections obligatoires et facultatives en fonction des équipements. Quant aux éléments de composition du tableau, nous les verrons dans la suite de cet article.

 

Dépannage d’un tableau électrique

 

Avant d’effectuer un dépannage d’un tableau électrique, il faut obligatoirement maîtriser tous les dispositifs. Dans un tableau électrique, on rencontre couramment ces pannes :

 

  • Une surcharge de courant ;
  • Un dispositif vieillissant incapable de fonctionner correctement.

La surcharge électrique fait sauter les fusibles ou toute l’installation électrique. Un tableau vieillissant doit être remis à neuf sinon le dispositif peut sauter ou griller tout seul. Dans un premier temps, il faut rechercher et localiser la panne. Ensuite, intervient le dépannage. N’essayez jamais de faire vous-même les réparations lorsqu’il y a un problème. Vous devez toujours faire appel à un technicien. Il est assez outillé pour réaliser cette tâche délicate.

 

Qu’est-ce qu’un tableau électrique ?

 

Le tableau électrique est le dispositif central d’un réseau ou d’une installation électrique. Il présente une forme de coffret et permet de :

 

  • Centraliser les circuits électriques ;
  • Commander les circuits électriques ;
  • Sécuriser les installations.

 

En somme, son installation est nécessaire afin de garantir la sécurité des équipements et des personnes. Ce dispositif central comporte plusieurs composants :

 

  • Les disjoncteurs ;
  • Les commandes ;
  • Les interrupteurs différentiels ;
  • Le câblage.

Les disjoncteurs permettent d’assurer la protection des installations.Ils coupent le courant lorsqu’un problème survient. Il peut s’agir d’un incendie, d’un court-circuit… Pour les installations standards, on utilise fréquemment des disjoncteurs de 2 à 32 A (ampères). C’est la puissance cumulée du matériel utilisé qui détermine le calibre (ampères) à choisir.

Dans le tableau électrique, il y a plusieurs commandes (sonnerie modulaire, délesteur, télérupteur, contacteur heures creuses…). Le délesteur interrompt l’alimentation du matériel non prioritaire quand l’installation dépasse la puissance souscrite. Le télérupteur garantit l’alimentation de l’éclairage à l’aide de boutons-poussoirs. Quant au contacteur heures creuses, il assure l’alimentation des appareils énergétivores. Mais, il veille à le faire au moment où la tarification du kWh est moins élevée.

Chaque installation doit posséder au moins deux interrupteurs différentiels. Le technicien doit veiller à ce que l’un des interrupteurs soit de type A. Ce dernier assure la protection de plusieurs appareils, dont la plaque de cuisson et le lave-linge. Plus les interrupteurs sont puissants, plus ils garantissent la sécurité d’un grand nombre d’équipements.

 

Quant aux peignes horizontaux et verticaux, on les utilise pour faciliter le câblage du tableau électrique monophasé. Les peignes horizontaux relient les disjoncteurs aux interrupteurs différentiels sur la même rangée.

 

Installation d’un tableau électrique encastrable

 

C’est un tableau électrique que l’on encastre dans le mur, avec tous ses accessoires. Pour cela, on utilise un bac d’encastrement. Le tableau est caché en quelque sorte et l’on n’aperçoit que sa porte qui ne mesure que quelques centimètres d’épaisseur. En plus d’être esthétique, cette méthode d’installation offre une meilleure protection. Toutefois, avant d’encastrer, il faut nécessairement prendre en compte :

 

  • La sélection des matériaux de cloison ;
  • Les trous et les saignées pour l’acheminement des conduits.

 

Les matériaux de cloisons doivent être sélectionnés avec soin. Certains murs sont incapables d’abriter un encastrement. Quant aux trous et saignées, le technicien doit les creuser dans le mur pour le passage des conduits.

 

Tableau électrique triphasé/monophasé

Un tableau électrique triphasé est une installation qui regroupe 3 phases qui ont la même puissance. Prenons l’exemple d’un logement qui a 3 niveaux et un compteur de 6 kVa. Chaque niveau sera alimenté par une puissance de 2 kVa. Par contre, en monophasé, le logement est relié sur une seule phase de 6 kVa.

 

En somme, en triphasé, la puissance se subdivise en fonction du nombre de niveaux. Le tableau électrique monophasé est généralement utilisé pour les particuliers. Alors que le triphasé répond bien aux besoins des locaux professionnels.

 

Les marques des tableaux électriques

 

Sur le marché, les marques des tableaux électriques sont nombreuses (Siemens, Schneider, Leroy merlin, Legrand, Hager…). Elles proposent tous des produits économiques de qualité. Par exemple, le tableau électrique Hager encastré de 4 rangs avec un couvercle rabattu est vendu à environ 80 euros. Le tableau électrique Siemens est cédé à 100 euros. Il est pré-équipé avec une rangée, 13 modules, 6 disjoncteurs et un interrupteur différentiel. Toutefois, avant de choisir un produit, vous devez prendre en compte certains critères :

 

  • Le prix (votre budget) ;
  • L’aspect pratique ;
  • L’esthétisme (éventuellement).

 

Des électriciens professionnels à votre service à Paris

Voulez-vous installer ou dépanner un tableau électrique ? Nous disposons d’une équipe de professionnels qui interviennent dans tous les arrondissements, de Paris 1 à Paris 20. Avec des outils modernes et une longue expérience acquise dans le domaine, nous garantissons la sécurité de vos installations à Paris 2, à Paris 6 ou dans d’autres arrondissements de Paris. Selon vos besoins, nos électriciens expérimentés vous proposent des solutions sur mesure pour votre tableau électrique.

Que retenir ? L’installation et le dépannage d’un tableau électrique sont des opérations à ne pas confier à des amateurs. Il est fortement conseillé de faire appel à des professionnels.

 

Tarifs dépannage d’un tableau électrique

Électricien ParisMain d’œuvreTotal TTC
Réparation tableau électrique159 €159 €
Recherche de panne109 €109 €
Dépannage électriqueà partir de 109 €sur devis
Call Now Button